Régime cosmonaute - Bilan après une semaine


Je vous parlais, la semaine passée, de notre tentative de suivre le régime cosmonaute, ce régime hypocalorique hyper drastique mis au point par un un colonel et médecin de la N.A.S.A pour permettre aux cosmonautes de perdre rapidement du poids pour partir en mission dans l'espace. Après une semaine de privation, voilà le bilan.

Concrètement, le régime cosmonaute, c'est quoi ? Je vais commencer par vous partager le type de compositions acceptée pour les trois repas journaliers :

Matin
Menu à moins de 100 calories
  • Boissons : Eau ou café sans lait ni sucre ou thé sans lait ni sucre ou 1dl de lait écrémé,
  • Aliments : Tranche de pain complet grillé ou petit suisse nature ou yaourt à 0% de matière grasse ou poignée de fruits rouges.

Midi
Menu à 95 calories
  • Boissons : Café noir ou tisane avec ou sans édulcorant,
  • Aliments : Salade verte ou tomate ou céleris ou agrumes ou carottes râpées ou légumes verts (en soupe ou salade) seul ou accompagnant poisson vapeur ou viande vapeur / grillée (sans matière grasse) ou jambon maigre ou œuf dur / à la coque / poché ou blanc de poulet. Vinaigrette : vinaigre balsamique ou citron.

Soir
Menu à moins de 200 calories 
  • Boissons : Eau ou thé sans lait ni sucre,
  • Aliments : Viande blanche non grasse ou tofu ou œufs durs, accompagné de légumes vapeur ou salade. Suivit d'un yaourt 0% en matière grasse ou 1dl de lait écrémé ou salade de fruits.

Soit un total de maximum 395 calories (arrondissons à 400 parce qu'on n'a pas trouvé de fromage blanc allégé ni de yaourt à 0% ni ceci ou cela, donc on a combiné comme on le pouvait). Autant vous dire que c'est restrictif, mais nous le savions !
Nous avons décidé de suivre la liste de menus proposée sur le site agissonspourlegalite.fr, mais comme je viens de le dire, impossible de trouver certains produits allégé par chez nous, donc à fait comme on peut. Et c'est là qu'on se rend compte que tout est gras, sucré, enrichit etc. Évidemment, le corps à besoin de glucides (sucre), de lipides (gras), etc. Mais je doute que cela soit très sain d'en avoir dans tout, tout le temps pour tout.

Bref, et donc, tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai réussi à tenir sans souci, sans vraiment d'envie, du moins tant que j'étais seule avec ma fille. Avec la base d'ingrédients que je pouvais manger (genre un tomate et des œufs), j'ajoutais des courgettes, un peu de riz et lui concoctais une assiette un peu plus équilibrée. Malgré ça, et même si parfois j'avais envie de picorer dans sa portion, je tenais bon.

Tout s'est compliqué quand ma mère est passée pour les 4h (le goûter), vendredi, un peu par surprise, avec un mille-feuille aux fraises. Alors évidemment, c'est moins grave qu'un mille-feuille à la crème vanille et au sucre pur, mais quand même. D'autant qu'il était légèrement nappé de chocolat blanc...
Mais, en le mangeant, je me suis rendu compte que ces cinq jours sans sucre m'avaient déjà bien déshabitué à son goût car ce petit dessert, qui aurait dû me plaire plus que de raison, m'a en fait rapidement écœuré. Beaucoup trop sucré pour mes papilles. Cependant, il était petit, je l'ai terminé. Mais le lendemain, la balance m'annonçait tristement que cet écart m'avait valu de ne pas perdre un gramme...

Le samedi suivant, bien décidé à nous gâcher notre régime, le hasard à voulu que mon mari ait fixé la visite d'un couple d'amis pour des grillades. Grillades dit évidemment bière, chips, cacahuètes, saucisson, et j'en passe. Et effectivement, j'ai réussi à m'en passer. Du moins, des apéritifs bien gras, etc. J'ai néanmoins bu deux bières - des bien sucrées, une kriek et une pécheresse, mes racines belge qui ressortent - et... Deux madeleines... Oui, j'avoue, j'ai un peu craqué. Mais bon, je savais que c'était une journée à risque et je m'attendais à reprendre un peu de poids.

Et effectivement. Le lendemain, la balance affichait une reprise de 400gr. Malgré tout, je n'étais pas déçue. Qu'est-ce que c'est 400gr, franchement ? Alors c'est sûr que quand on vient de commencer son régime, 400gr, c'est la fin du monde, mais si j'avais eu mon poids de forme, 400gr, je ne l'aurais même pas remarqué. Et pourtant, je ne me suis pas retenue particulièrement, je me suis fait plaisir ce jour là. Donc si le plaisir équivaut à une reprise de 400-500gr, moi je dis : GO !
Sauf qu'évidemment, ça ne doit pas être tous les jours parce que si tous les jours on se fait plaisir à reprendre 400gr, bah on fini rapidement par reprendre tout le poids perdu (ô doux yo-yo).
Du coup, partant d'un poids de départ de 81,3kg (ouais, chut, pas fière, on continue...), après cette semaine de régime, et ces deux jours de craquage, je me retrouve avec un poids de : 78,8kg, soit une perte de 2,5kg ce qui n'est pas dégoûtant, même si ça aurait apparemment pu être mieux.

Et donc, pour en arriver au bilan

Je dois avouer que c'est beaucoup de privation pour un résultat un peu décevant au vu du zéro plaisir qu'on a à manger. Ils prétendent 3kg en trois jours, jusqu'à 10kg en deux semaines, c'est sûr que je m'attendais à perdre 4-5kg au moins (mais je suis une femme et les femmes, c'est jamais aussi facile). Sans parler du fait que bouffe au resto ou en famille sont complètement proscrits dans la période du régime. Donc à ne pas suivre plus de deux semaines pendant lesquels votre isolement sera total, mais aussi parce qu'on n'éprouve plus vraiment de plaisir à manger (sauf la salade de fruit qui nous a fait super plaisir).

Les risques de carences n'existent que si vous décidez de suivre ce régime sur plus de deux semaines, voir plusieurs mois. Ce serait une très mauvaise idée je pense, mais c'est un bon boost pour se lancer dans un régime. Cela permet de perdre quelques premiers kilos rapidement et se dire qu'il faut garder le cap pour la suite sans être aussi restrictif.

En ce qui nous concerne, nous avons décidé de ne pas faire la seconde semaine de régime cosmonaute. Nous avons décidé de continuer avec un régime nettement moins drastique qui consiste bêtement et simplement à manger équilibré, varié, tout en faisant attention à la quantité de sucre - principalement -  et de graisse qu'on ingère, et en faisant attention à ne pas non plus dépasser les 1400calorie par jour (du moins pour ma part) afin de continuer sur la perte de poids. Et si possible, faire un minimum de sport. Je ne trouverai sûrement pas le temps ni l'énergie d'en faire assez pour me muscler, mais au moins pour me dépenser un minimum.

Voilà mon avis concernant ce régime particulier. Je continuerai de vous tenir au courant de l'avancée du régime actuel et de la remise en forme post-accouchement (ouais, facile d'accuser l'accouchement...) de façon, je pense, complètement aléatoire.

...

Et vous ?
Vous suivez aussi un régime ?
Combien de kilos à perdre pour vous ?
C'est vraiment la faute de l'accouchement ou c'est une bonne excuse pour vous aussi ?