La face cachée de vos téléphones portables


L'émission Cash Investigation, diffusée sur France 2 et incarnée par Elise Lucet, enquête sur la part cachée de nos téléphones portables.

Cash investigation - Saison 3 / Épisode 2

Voici le résumé de l'émission tel qu'on le trouve sur youtube :
« Pour cette deuxième émission de la rentrée, zoom sur le marché des téléphones portables. Pendant un an, l'équipe a enquêté sur les conditions de fabrication de cet appareil du quotidien, produit de très grande consommation puisqu'un Français consulte en moyenne 150 fois par jour son portable. 1,8 milliard d'exemplaires sont vendus à travers le monde chaque année. Ce marché rapporte des sommes gigantesques aux entreprises du secteur, devenus des empires économiques. En Chine, un journaliste a filmé en caméra cachée les conditions de travail des salariés d'un des plus gros sous-traitants de l'industrie du mobile, pour la plupart des enfants. En République démocratique du Congo, rencontre avec ceux qui extraient le tantal - minerai qui entre dans la composition des téléphones - parfois pour le compte des rebelles armés. »
Je ne vais pas vous détailler l'émission, je vous laisse le plaisir de la regarder et profiter de chaque détail que l'enquête menée par l'équipe de Cash Investigation, mais pour résumer :

Les fabricants de téléphones portables n'ont pas d'éthique, allant jusqu'à fermer les yeux sur des conditions de travail intolérables pour des enfants, des milliers de morts qu'occasionne le minage des matériaux de base, ainsi que le soutient financier de la guerre du Kivu.
« Le ministre de la Communication de la RDC a dénoncé le soutien d'un « lobby » pillant les ressources minières de la RCD au CNDP. La principale ressource pillée est le coltan, un minerai de tantale servant à la fabrication d’électronique miniaturisée telle que les téléphones et ordinateurs portables »

Mon avis

J'espère qu'en partageant cette émission, nombreux sont ceux qui pourront la voir et se forger un avis critique au sujet de leur téléphone et se demander à quel point leur plaisir et leur confort passe avant le bien-être, la santé, voire même la survie d'autres personnes.

En ce qui me concerne, j'ai actuellement un iPhone 7. La date de sortie de ce modèle est de 2016 et malgré ça, il laisse doucement apercevoir qu'il atteint ses limites. Je ne vais pas pour autant m'en débarrasser, je vais attendre qu'il devienne vraiment inutilisable (et quand je dis inutilisable, je ne parle pas simplement de ralentissement ou ce genre, pour moi, ce n'est pas un argument).
Au moment de l'achat, j'ignorai beaucoup de choses sur sa conception donc je n'avais pas trop de scrupules à continuer avec Apple, mais je me disais déjà qu'il serait bon de changer de marque pour passer au Fairphone, unique marque de téléphone un tant soit peu éthique.

Aujourd'hui, ma décision est prise. Dès que ce téléphone rendra l'âme en bonne et due forme, je passerai au Fairphone 2, ou 3 s'il est sorti d'ici là.


Alors certes, le Fairphone est cher pour une qualité générale moindre que ce peuvent proposer les autres marques, il n'est pas parfait, ce n'est pas le téléphone le plus esthétique ni le plus léger qui soit, la batterie n'a pas de meilleures prétentions de durée que celles des autres smartphone, néanmoins, je suis et reste persuadée que c'est un bon choix.

Pour commencer, mon smartphone est avant tout un appareil de confort et de divertissement. Cela vaut-il le coup de mettre des vies en danger ? Non.
Ensuite, ce que j'utilise sur mon téléphone actuel ne demande pas autant de ressources que ce que propose mon iPhone 7. Je n'ai pas besoin de 48h de batterie pour utiliser Whatsapp ou mon GPS. Je n'utilise pour ainsi dire pas de jeux, j'ai quelques rares applications qui me sont vraiment pratiques mais je pense qu'il doit largement exister des équivalences sur ce téléphone.


Je dirais que le seul point noir à mon niveau, c'est l'appareil photo car il est vrai qu'avoir un appareil photo sous la main est toujours pratique. Mais pourquoi en fin de compte ?
Si c'est pour prendre en photo une référence ou une information, l'appareil photo du Fairphone, avec ses 12 megapixel, suffit amplement, d'autant que des évolutions sont envisagées et que le remplacement des pièces détachées se veut très facile, donc changer l'appareil photo pour un plus performant sera un jeu d'enfant, sans avoir à jeter tout l'appareil.
Il est clair que pour faire de belles photos de vacances, souvenirs et j'en passe, il faudra certainement ressortir l'appareil photo, le vrai, le gros (ça tombe bien, j'en ai un). Ce n'est pas plus mal, après tout, il est devenu tellement facile de faire des milliers de photos avec son smartphone qu'on a même tendance à ne plus les trier ni même parfois les regarder.

De par les limites que ce smartphone impose, opter pour un Fairphone me permettra également de revoir mon utilisation à la baisse.

...

Et vous ?
Pour un téléphone éthique ?
Êtes-vous prêt.e à sauter le pas ou est-ce que vous êtes trop attaché à vos habitudes ?